Bienvenue , sur le Site de mic0741. Evasions... Réflexions... !

L'HOMME et L'UNIVERS

Une chose m'interpelle particulièrement au sujet de la nature humaine, c'est son angoisse (apparente, peut-être, mais qui le motive dans sa recherche permanente) devant l'absence de limites spatiales et temporelles de l'Univers, devant ce qui ne lui semble pas constituer un tout. Il affine en permanence ses connaissances et sa compréhension de l'Univers, dans un processus sans fin.

Deux exemples simples pour illustrer cette caractéristique de l'intelligence humaine:

  • les nombres, réels ou pas, sont réputés constituer une suite infinie, qui est définie en mathématique par la possibilité de trouver toujours un nombre plus grand qu'un autre en lui ajoutant une unité ou un nombre fini...
  • l'Univers dont on n'arrête pas de reculer les limites sans jamais arriver au bout, que ce soit dans l'infiniment grand (l'univers) ou l'infiniment petit (la constitution de la matière), ou dans le temps (son origine)...

J'en déduis que cette approche est probablement due au fonctionnement du cerveau, à la logique humaine. Il y aurait, en quelque sorte, une relation directe entre le fonctionnement du raisonnement humain, et la description qu'il est capable de donner de l'Univers.

En particulier et en dehors de concepts métaphysiques, l'homme est incapable d'appréhender les notions fondamentales de début et de fin. Si on considère de plus que sa constitution est telle que ses sens lui donnent des informations complémentaires, mais non contradictoires, on peut se demander s'il est vraiment capable d'appréhender son environnement dans l'absolu, indépendamment de son propre fonctionnement logique.

En tout cas, il me paraît impossible de prouver son impartialité vis à vis de l'Univers rationnel (au sens où il serait conforme à une logique absolue), voire même de prouver que l'Univers existe réellement, et ne serait pas, au contraire, une construction purement intellectuelle, virtuelle.

Auquel cas, l'homme pourrait être lui même virtuel, puisque composante de cet Univers. Nous pourrions en somme n'être qu'une virtualité pensante, dont le processus fondamental de fonctionnement nous échappe, assemblage d'éléments basés sur une logique définie (mais pas forcément unique dans l'Univers), et qui construirait son Univers (le nôtre) à partir d'impressions - les "input" des sens - retravaillées par cette logique que nous appelons "intelligence humaine".

Je sais que c'est une notion complètement abstraite, difficile à admettre, et je ne tente pas de la prouver, mais simplement de montrer que ce pourrait être ainsi, quand on considère le fonctionnement de l'homme.

"Les chercheurs ont découvert qu'à son niveau ultime, la matière est constituée d'énergie et d'information...", une réflexion trouvée dans les propositions de l'arbre des possibles de B. Werber, et qui ne fait que reprendre des concepts qui effectivement se font jour (voir par exemple Stephen Hawking), en introduisant l'idée que la matière est porteuse d'information, et pourrait être information.

validXHTML valid-css compteur

Copyright 2008 mic0741 - Tous droits reservés - -

Resolution conseillee:1024x768px - Première mise en ligne 15/01/2007