Bienvenue , sur le Site de mic0741. Evasions... Réflexions... !

REFLEXIONS PHILOSOPHIQUES

PREAMBULE (MàJ 21/01/2008)

En référence à des lectures éparses et épisodiques, je crains que ce qu'on appelle aujourd'hui "philosophie" soit souvent limité à une rhétorique autour de l'être humain et son environnement (économique, écologique, social, politique), c'est-à-dire à des considérations finalement très terre à terre. J'en prends exemple dans les réflexions, entre autres, de Jean Debord qui a une approche sociale et contestataire, et Jacques Derrida qui a une approche sémantique et psychologique.

Personnellement, je définirais la Philosophie comme étant plutôt une réflexion sur l'Univers en général, sur l'essence de la nature de l'homme en particulier ou de l'humanité et son évolution, voire sur ce qu'est la vie, et ceci à la lumière des résultats des progrès scientifiques et de leur impact sur notre connaissance des choses et des êtres.

La philosophie d'Eidegger, qui reprend l'idée d'Aristote, me parait plus fondamentale (ou moins superficielle) en ce sens qu'elle pose la question de l'être comme d'une entité éventuellement abstraite. "L'âme est, en un sens, les êtres mêmes" (Aristote, De Anima) - je ne crois pas qu'on puisse attribuer un sens religieux au terme "âme" de la part d'Aristote -. Les philosophes modernes ne semblent plus avoir cette capacité - ou cette envie ? - de prendre le recul nécessaire pour une réflexion fondamentale, comme l'avaient les philosophes antiques.

Je prendrai volontairement plus en hauteur, et me placerai à un niveau plus fondamental.

Mais d'abord, qu'est ce que la philosophie ?

Etymologiquement: amour de la sagesse.

"Etude des principes et des causes, ou système des notions générales sur l'ensemble des choses." (Le Littré)

Un parcours rapide du web nous donne des définitions variées:

"La philosophie est la recherche systématique et l'étude des principes de la pensée, de la connaissance de la réalité, et des finalités de l'action humaine. De manière générale, on pourrait la définir comme une forme de réflexion qui se tourne vers une interprétation globale du monde et de l'existence humaine. Mais chaque tentative de definition du concept de philosophie ou de son domaine d'application est déja une question relevant de la philosophie". (Wikipedia)

"Faire de la philosophie, c'est être en route. Les questions, en philosophie, sont plus essentielles que les réponses, et chaque réponse devient une nouvelle question". (Karl Jaspers)

Certaines définition plus folkloriques ...

"Route comportant de nombreuses voies, et qui s'étend de nulle part à rien". (Claude Gagnière)

"Ensemble de valeurs sous lequel une personne dirige sa vie. Inclut les croyances que cette personne peut avoir". (BDSM Circle)

... voire carrément absconses:

"Originellement se présente comme l’union d’une épistémé et d’une praxis, la politique". (Revue Invariance). (Epistémé: ensemble des connaissances fondamentales propres à une population pour une période donnée. Praxis: action visant un résultat. Parce que certaines sont gratuites ?!)

Enfin, ma définition:

Je reprendrai l'approche de Wikipedia en la généralisant, remplacant "monde" par "univers" et en supprimant le terme restrictif "humaine". Cette définition est plus large, traitant de l'ensemble des connaissances. Elle n'est humaine que parce qu'émanant du cerveau humain. Ce qui donnera:

"La philosophie est la recherche systématique et l'étude des principes de la pensée, de la perception de la réalité, et de l'interaction homme-univers. De manière générale, on pourrait la définir comme une forme de réflexion qui se tourne vers une interprétation globale de l'Univers. Elle est surtout une réflexion sur le fonctionnement même de la pensée humaine".

validXHTML valid-css compteur

Copyright 2008 mic0741 - Tous droits reservés - -

Resolution conseillee:1024x768px - Première mise en ligne 15/01/2007