Bienvenue , sur le Site de mic0741. Evasions... Réflexions... !

REACTIONS SUR L'ACTUALITE

Novembre 07 - Ce sont les contestatires qui m'interpellent...! - 1 -

06/11/2007 - Prix du pétrole et énergies dérivées

Oui, le pétrole doit rester cher,

Non, il n'est pas assez cher.

Limiter la consommation par n'importe quel moyen, donc par exemple par les prix, ne fait qu'anticiper une situation de pénurie qui se produira de toute façon. Il est évident que le prix du pétrole ne cessera plus d'augmenter. Comment croire que 100$ le baril de brut pourrait être une limite ? C'est peut-être une barrière psychologique, un truc du cerveau humain qui aime les chiffres ronds, mais sûrement pas une caractéristique de marché.

Que les pétroliers s'enrichissent, je m'en fiche, n'en déplaise à ceux qui ne supportent pas que certains s'enrichissent, faisant preuve par là de leur propre incapacité à le faire pour eux-mêmes. Et même plus, si ces pétroliers sont des gestionnaires avisés, ce que je crois, ils doivent investir dans les technologies nouvelles d'énergie renouvelables pour assurer leur pérennité: n'oublions pas que BP est un des leaders pour la génération d'électricité photovoltaïque.

Non, les taxes sur le pétrole ne doivent pas diminuer, tous ceux qui revendiquent le contraire sont des naïfs, ne comprenant pas que de toute façon ils le paieront, si ce n'est sur le pétrole, ce sera sous une autre forme quelconque d'impôts. Car l'état ne diminuera pas ses dépenses brutalement, par un coup de baguette magique, s'il acceptait de diminuer les taxes sur le pétrole. Je serais même partisan de les augmenter considérablement pour quatre raisons:

1- commencer à rembourser la dette de la France, car avec l'effet d'inertie, la consommation des Français ne va diminuer que lentement, de quoi amasser une somme rondelette,

2- ce n'est pas l'impôt le plus injuste, car ceux qui consomment le plus de pétrole sont ceux qui possèdent les plus grosses voitures (n'en déplaise aux possesseurs de 4x4, entre autres), donc qui en ont les moyens, et qui aussi polluent le plus,

3- décourager progressivement les utilisateurs de voitures fonctionnant avec des produits dérivés du pétrole

4- financer des infrastructures ferroviaires et surtout ceux qui ne peuvent pas se passer du gasoil, les marins pêcheurs par exemple, profession qui me parait être une des rares à ne pas pouvoir faire autrement, sinon disparaître, le souhaite-t-on ?.

Les autres peuvent en général trouver des solutions: les particuliers disposent de moyens de transport alternatifs, le vélo, comme le suggère notre Ministre de l'Economie et des Finances. Ceux qui sont obligés d'utiliser la voiture n'ont pas encore exploité toutes les ressources du co-voiturage par exemple, ou la moto, moins consommatrice. Les collectivités locales seraient bien obligées d'optimiser les moyens de transports collectifs. Et puis je veux bien qu'on analyse avec bienveillance les quelques cas particuliers qui poseraient problème.

Quant aux transporteurs routiers, il faut qu'ils réalisent que leurs moyens doivent s'accomoder de plus en plus du ferroutage, et que cela ne se dévleoppera que s'ils l'exigent.

Quand les ventes de voitures à essence baisseront de telle sorte que les fabricants ne s'y retrouvent plus, ils investiront bien dans des moteurs plus propres, avec des énergies renouvelables. Mais ne me parlez pas du colza, du blé ou de la betterave pour faire du carburant: ce ne sont pas des énergies propres. Certes elles se substituent au pétrole, et tant mieux pour ceux qui n'en ont pas comme le Brésil, mais elles contribuent à l'effet de serre. L'argument de leurs défenseurs est qu'elles ne rejettent pas plus de gaz carbonique qu'elles n'en consomment lors de leurs culture, or ce n'est pas suffisant pour diminuer l'effet de serre. De plus elles ont un effet pernicieux sur les coûts de l'alimentation.

La seule solution, à court terme, pour diminuer l'effet de serre est de consommer de l'électricité qu'on aura produite sans carbone, donc aujourd'hui par le nucléaire, en attendant des moyens climatiques et solaires moins controversés que les éoliennes par exemple, ou les panneaux photovoltaïques dont il faudrait vérifier que leur production est bien non polluante.

Novembre 2007 : suite

validXHTML valid-css compteur

Copyright 2008 mic0741 - Tous droits reservés - -

Resolution conseillee:1024x768px - Première mise en ligne 15/01/2007