Bienvenue , sur le Site de mic0741. Evasions... Réflexions... !

FLAMME OLYMPIQUE

Avril 08

08/04/2008 - France, où sont tes valeurs ?

J'ai honte d'être Français.
Lamentables, ces événements autour du parcours de la flamme olympique à Paris, qui ne sont certainement pas de nature à servir la cause qu'ils entendaient défendre. Ils obligent, en tout cas, à se poser la question de ce que devient la France.

Notre Pays a montré un visage désolant, certainement pas de nature à servir efficacement la cause du Tibet. Sous couvert de grands sentiments, de défense des droits de l'homme, ces actions sont de nature provocatrice, proche de l'action terroriste. Défendre les droits de l'homme en bafouant d'abord son voisin, l'homme, drôle de conception de l'exemple à donner ! Nos sportifs, de même que l'olympisme en général, ne sont pour rien dans le problème du Tibet. Ce n'est pas en montrant une pagaille, qui décrédibilise complètement l'action de la France dans le monde qu'on peut espérer se faire entendre.

Autant la cause est juste, autant la manière est regrettable et contre productive.

La plupart des manifestants, cependant, ont fait preuve d'intelligence par leur action pacifique, sage et démonstrative. Ils ont montré un bon exemple en émaillant le parcours de banderoles défendant les droits de l'homme, de manière non violente, alors que les embuscades de quelques énergumènes, les provocations de quelques irresponsables, et les violences induites ont occulté l'esprit de cette action.

Si le parcours avait été illustré de banderoles pour la cause sur toute sa longueur, aucun média n'aurait pu l'occulter dans ses compte-rendus. Au lieu de cela, on ne retiendra que les scènes de violence entre les manifestants et la police, en oubliant complètement le fond du problème. La France n'apparaît ainsi, sur la scène internationale, que comme une nation bordélique, querelleuse, incontrôlable et inefficace. Quelle différence y a-t-il entre ces altercations et les manifestations et répression du Tibet ? Aucune en fait, les protestataires provoquent les mêmes méthodes que celles qu'ils veulent combattre, et pire, prétendent le contraire, montrant par là leur immense bêtise et étroitesse d'esprit.

Mais au delà de l'influence de ces péripéties sur la défense de la cause, je m'interroge sur ce qu'est devenue la France, où plus rien ne semble organisé, plus rien de grand ne semble l'animer. Ou sont les nobles idées de jadis, fédérant le peuple ?

On a l'impression que ce peuple ne croit plus à rien, et les politiques de tous bords en portent la lourde responsabilité, eux qui sont incapables de fédérer, de développer un projet auquel une majorité pourrait se raccrocher. Tous sont responsables, d'abord de ne plus être capable de débattre sans polémique et sans exacerber ses propres positions dans un véritable combat plus que dans une confrontation d'idées enrichissante, ensuite par des prises de position qui démontrent soit le manque de projet, soit le manque de volonté pour présenter, expliquer et défendre un projet.

Car ne nous y trompons pas, la gauche n'a aucun projet autre que celui de critiquer celui du régime en place, pourtant élu au suffrage universel, et la droite n'a ni la force d'expliquer son projet ni le charisme pour l'assumer avec conviction et volonté. Dans ce climat de défiance permanente, ou les uns critiquent, et les autres avancent sans but explicite, les Français sont désorientés et réagissent en ordre dispersé, chaque idée trouvant ses adeptes avec la conviction d'avoir raison devant tous les autres, ceci dans une cavalcade permanente de passages d'un sujet à l'autre, et ne montrant finalement qu'un immense chaos sans aucune ligne directrice.

C'est véritablement l'anarchie, au sens propre du terme: la France n'a plus d'âme !

validXHTML valid-css compteur

Copyright 2008 mic0741 - Tous droits reservés - -

Resolution conseillee:1024x768px - Première mise en ligne 15/01/2007